20.3.10

Alexander McQueen, I love you.

Alexander McQueen nous a quitté de son plein gré récemment, laissant derrière lui une armé de fans et d'admirateurs dans le deuil, mais aussi dans la curiosité. Sa dernière collection était pratiquement achevée lorsqu'il mit fin à sa vie. Au lieu de la présenter en défilé, ses proches ont favorisés une présentation privée sans la présence d'aucun média. Cette semaine, les images des morceaux sélectionnés pour la présentation ont été mis en ligne sur le site web officiel du designer, ainsi que sur style.com. La collection tourne autour de thèmes d'anges et de démons représentés dans l'art à travers l'histoire du moyen-âge et de la renaissance. On dit que les pièces démoniaques auraient été censurées (pour l'instant). Pourtant, elles étaient plus achevées que celles dévoilées (80% terminées selon style.com). J'aurais préféré voir concrètement comment McQueen exprimait ses démons intérieurs avant qu'ils n'aient raison de lui. Ce n'est pas par respect que ces gens ont cachés les vêtements, c'est par lâcheté.
Mais qu'à cela ne tienne, les quinze looks qui nous sont possibles de voir sont magnifiques. Pour une fille en Histoire de l'art qui aime la mode en tout cas, c'est une réalisation exemplaire.

(motifs inspirés du sculpteur Grinling Gibbons)

Des motifs dorés inspirés de l'art byzantin et chrétien, des imprimés riches, des coupes dignes de la royauté, McQueen avait de hautes intentions de dépasser ou du moins d'égaler ses créations précédentes, et la tâche fut réussie. (Il est où le 20% non terminé?)




Tout cela dit, je peux aussi vous annoncer que la collection restera longtemps imprégnée dans ma mémoire, puisque durant toute la semaine dernière je manquai de sommeil pour cause d'énigme digne d'un best seller de Dan Brown. Je reconnaissais bien Bosch dans une de ces robes. Mais une autre me donnait du fil à retordre. J'étais SÛRE d'avoir déjà vu cette toile quelque part. Au musée? Ou en cours? Certainement, à la quantité d'oeuvres visionnées sur powerpoint, mais DE QUI était-ce? Je me suis mise à ouvrir tout mes livres d'histoire de l'art, chercher sur toutes les galeries d'art en ligne, harceler tout mes amis dans mon programme (peu), mais en vain. Impossible de trouver l'oeuvre. J'avoue avoir reçu une aide de mes pairs précieuse dans le cheminement de la recherche, jusqu'à en arriver à être sûre qu'il s'agissait bien d'une toile de la renaissance nordique, avec un roi, un pape(?), des bannières début-renaissance et des pieds pointus vers l'intérieur comme seuls les peintre flamands peignaient. Van der Weyden? Possible mais il ne peint pas ses auréoles de cette manière ... etc. J'ai même pensé à me pointer au département avec mon portable pour trouver les profs spécialisés en Renaissance flamande.

Suite à une semaine d'obsession et de quasi-insomnie, je suis retournée voir les noms des artistes mentionnés sur le site (que j'avais déjà recherché, mais n'avait rien trouvé), et bang! Merci Web Gallery of Art, J'AI TROUVÉ!
Ce soir je dormirai en paix, et fière de mon accomplissement d'iconographe en devenir. Alors pour votre plus grand plaisir (surtout le mien probablement):

  Le résultat de mes efforts:




Stephan Lochner
Triptyque du Saint patron de Cologne (détails)
1440
h/bois, 260 x 185 cm (panneau central), 261 x 142 cm (ailes)
cathédrale de Cologne







Jérôme Bosch
Triptyque du Jardin des délices (détail du panneau de droite)
1504
h/bois, 220 × 195 cm
Musée du Prado, Madrid

Jérôme Bosch
Triptyque du Jugement dernier (détail du panneau central)
1482
h/bois, 220 × 195 cm164x127 cm
Académie Für Bildenden, Vienne



Jérôme Bosch
Triptyque de la tentation de Saint Antoine (détail du panneau central)
1505-06
h/bois, 131 x 119 cm
Musée national de Arte Antiga, Lizbonne




Hugo van der Goes
Triptyque de Portinari (détails)
1476-79
h/bois
Galleria degli Uffizi, Florence


Les autres artistes cités sont Jean Fouquet, Sandro Botticelli, Hans Memling et Jean Hey. Toute la collection (enfin, toute la collection décidée d'être rendue publique)peut être vue ici

2 commentaires:

  1. so beautiful and luxurious. loved the huge collars

    http://lolitasaysso.blogspot.com/

    RépondreSupprimer
  2. Wow! Pour la beauté des robes et la perspicacité de l'historienne de l'Art. Je suis soufflé! ;-) Miville

    RépondreSupprimer