27.3.10

Big Alma

Jeudi dernier, à l'occasion du Festival International du Film sur l'Art, avait lieu une des deux représentations possibles du documentaire Big Alma.

Oui, grosse Alma.

Alma Schindler, Alma Mahler, Alma Gropius, Alma Werfel. Cette autrichienne a eu ce qu'on appelle une vie bien remplie. Née au début du siècle à Vienne, d'un père peintre, elle fut rapidement introduite aux tables de discussions des sécessionnistes. Très jeune elle développa des talents pour le piano et aurait pu continuer une carrière de compositeure très prometteuse si elle ne s'était pas mariée à un homme ne lui laissant aucune liberté. C'était comme ça pour les femmes. Ironique, quand il était lui-même compositeur, et aurait pu favoriser le développement de ses aptitudes. Son premier baiser fut de Klimt lui-même. Puis elle fut rapidement mariée à Mahler (paraît qu'il était un mauvais amant), mais aussi amante de Kokoschka (il avait une poupée grandeur nature de son effigie). À la mort de Mahler elle se maria à un de ses amants de longue date, Gropius (meilleur que Mahler), et finalement divorcée et remariée à l'écrivain Werfel (laid mais très gentil, à ce qu'on nous a dit). 

Documentaire de 2007 réalisé par Susanne Freund, cette biographie m'a fait remarquer que les vieilles histoires de l'art n'attirent pas les jeunes gens. En tout cas pas les documentaire en allemand. J'avais l'impression d'être dans la même foule qu'à l'OSM. Ils sont où les universitaires? Peut-être à la maison, cassés à réviser leurs notes... 
Bref, le tempo était assez rapide, et bien que je soit bilingue, j'avais à peine le temps de lire les sous-titre, encore moins de profiter des images. Mais je suis contente de mieux connaître la vie de cette femme, qui non seulement a vécut au coeur des avant-gardes modernes, mais avait aussi une tête sur les épaules, du caractère, et beaucoup de talent. 


Il vous reste aujourd'hui et demain pour aller faire un tour au FIFA!




p.s. Follow my blog with bloglovin

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire