26.12.10

Rétrospective & Best of 2010 - Street Art

Le mouvement international est en folle expansion, la marché de l'art commence à s'y intéresser (peut-être un peut trop, pour plusieurs puristes) et investit massivement dans ces nouvelles formes d'art, les artistes de renommée se multiplient, bref, ça bouge pour les artistes de la rue (J'en connais une qui semble vouloir s'orienter dans un mémoire de maîtrise). Selon moi, les années '10 seront la décennie du street art pour les arts visuels contemporains. Voici quelques grandes figures qui ont retenu l'attention en 2010:




La réussite de Banksy et les questionnements qui s'en suivent

Nonobstant la sortie de son film (commenté ici), je trouve fin de ma part d'illustrer l'année 2010 pour Banksy par une oeuvre d'un autre artiste. Le nom de Banksy est dans la bouche de tout le monde, et ses oeuvres se vendent très cher. Très controversé dans son milieu, plusieurs lui reprochent d'empocher des billets alors que le street art était au départ un mouvement guérilla. De son côté, la réussite ne dénature pas encore son travail, tant que son discours tient la route. Il a amorçé par ailleurs depuis longtemps déjà les réflexions à propos de la mise en marché d'un art gratuit, public et illégal, et le phénomène de hype dans le monde des arts. Mais que penser, alors, de son partenariat avec la 20th century fox pour une intro des simpsons?

l'artiste ABOVE à propos son oeuvre:
''Time always changes things and with that new situations arise. Since last year when I was in Paris I’ve noticed a lot of new topics in street art and more importantly the thievery of art works in the street. I felt it more interesting and relative to have the art thief portrayed in the stencil stealing a piece of art that actually gets stolen quite often. The English artist Banksy is one of the most popular street artists and highly publicized victims of his street artworks being stolen. It’s not by random chance this happens to Banksy’s art as first and foremost he makes great work but also due to the fact that his indoor works have sold for several hundred thousand dollars you can imagine when he paints outside in the street his works are soon sought after by thieves.
Many years ago before Banksy’s mass appeal he painted his popular rat image that read, “Because I’m worthless.”. I felt like it would be applicable to the current state of affairs to appropriate his previous statement to “Because now I’m worth it” to reflect the past and current thievery of his street artworks.''


La monumentalité de Blu et les effets déjà sentis de l'institutionnalisation d'un art libre

murale de Blu, Lisbonne

La monumentalité en street art, ça te change le look d'un coin de rue ça c'est sûr. Blu reste un protagoniste dominant dans les figures mondiales du street art, et 2010 a été une année bien productive, mais aussi source de (!scandale dans le monde des arts!) controverse.

En début Décembre, le musée d'art contemporain de la ville de Los Angeles (MOCA) a mandaté l'artiste de couvrir d'une murale le gigantesque mur d'un de ses bâtiments. Le commissaire en charge n'a pas cru bon de demander d'avance à l'artiste ce qu'il plannifiait et s'est retrouvé dans une fâcheuse position lorsque, 24 heures seulement après la réalisation de la murale, la direction du musée décide de censurer entièrement l'oeuvre. 

La murale était commandée en prévision de l'exposition majeure sur le street art plannifiée pour 2011 au MOCA. Facile, suite à cet évènement, de se demander à quel point l'expo sera représentative de la réelle portée politique de plusieurs des oeuvres du mouvement.
On peut lire toute l'histoire, très intéressante, dans le LA Times et une petite réflexion dans le milieu sur Unurth



Fauxreel et le In Situ

artiste torontois à découvrir, Fauxreel propose de donner un vrai visage aux murs de sa ville.

In Situ, c'est le terme utilisé en art contemporain pour une oeuvre créée expressément en vue de son lieu d'exposition, qui ne peut être déplacée, et prend son sens en regard des relations qu'elle établit avec ce dernier. La plupart des interventions urbaines peuvent êtres considérées in Situ, mais je voulais démarquer la démarche de Fauxreel tant je la trouve exemplaire.
Un autre artiste, plus connu, dans le même genre de production: Vhils



Les projets communautaires de Favela Painting


Le groupe d'artistes Favela Painting et leur projet brézilien dans la communauté Santa Martha

Dans la même mouvance que le ''Women are heroes'' de JR, ces braves hommes ont fourni un habitat plus agréable (fort plus attrayant, en tout cas), un emploi temporaire de même que des sessions d'école et d'éducation aux résidents de la petite communauté de Santa Martha en élaborant ce projet de peinture d'environ une cinquantaine de maisons. Ils planifient d'y retourner, si les fonds sont possibles, pour étendre le projet à toutes les maisons de la colline.

Ce genre d'initiative en art est un modèle à suivre. Même depuis la postmodernité qui détrône l'idée de l'autonomie de l'art, les oeuvres sont trop souvent à mon goût un simple projet personnel sans incidence sur la société. Ici, c'est bien le contraire.




Aakash Nihalani thinks outside the box

Je ne pouvais le dire autrement. Le street art repense constamment l'environnement urbain dans lequel nous évoluons chaque jour. Mais certains artistes réalisent vraiment dans l'originalité de magnifiques clins d'oeil à la rhétorique visuelle du quotidien. Et en plus, Nihalani, il fait des boîtes.

Aakash Nihalani, assez populaire pour ses cubes et autres formes géométriques simples fluos qui jouent avec la perspective d'un point de vue unique, a notamment participé dans ce vidéoclip de Vampire Weekend que j'aime tant. Synesthésie!



La portée des mots de Steve Powers


Steve Powers continue son projet A love letter for you dans la ville de Syracuse, NY

Beaucoup de street artists travaillent sur le message plutôt que l'image. La puissance de l'oeuvre est souvent rattachée au minimalisme de la phrase, de quelques mots seulement. Powers réussit cet art à merveille avec sa poésie moderne, clin d'oeil au mode de vie urbain des citoyens, mais il appose à ses murales aussi toute une recherche du lettrage côté typographie, qui donnent vraiment un caractère d'oeuvre complète à ses lettres d'amour.


Slinkachu et l'originalité dans les médiums

The Sights par Slinkachu

L'avantage en art contemporain, c'est la diversité des médiums utilisés parmi les membres au sein d'un même mouvement. Le street art est un des meilleurs exemples des variétés possibles dans la technique, le style, le propos, la location, le tout sous la même bannière du mouvement international. Slinkachu est un des plus grands précurseurs en termes d'originalité dans le médium: il fait dans le petit format.

Personnellement je cherche l'authenticité chez une pratique qui nécessite le soutien d'une institution artistique pour être diffusée (par le biais du support photographique) et qui peut difficilement être inscrite aux côtés des oeuvres destinées au public de la rue (les installations sont quasi invisibles pour le passant non informé).. Réflexion à approfondir sur le public cible des artistes street art.



La montée des expositions collectives


L'artiste invité Ben Wolf préparant une de ses installations

Il y en a depuis que le street art existe ou presque, mais elles sont tranquillement de plus en plus initiées par les institutions muséales et les galeries privées. Reste toujours présents les projets collectifs entre artistes comme le festival FAME (où tous les grands artistes de l'année sont invités), qui mérite vraiment de jeter un oeil aux oeuvres qui y sont produites chaque été.



Roadsworth récidive à Montréal

Il faut être fiers de notre représentant montréalais Roadsworth sur la scène internationale.

Après quelques années d'absence, je crois que tout un bastion de fans ont étés très heureux de son retour cet automne. J'ai trouvé des photos ici et ici, puisque son site n'est pas encore mis à jour.





Voilà pour 2010.

pratiquement toutes les images proviennent de Unurth et Wooster Collective

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire