18.3.11

Portraits d'histoire de l'art : Guernica de Picasso


« Dans la lutte actuelle, je vois, du côté des fascistes, les forces dépassées par le temps, de l’autre côté, le peuple dont la puissance créatrice est en train de donner à l’Espagne un nouvel essor qui étonnera le monde » - Joan Miró


Une oeuvre MAJEURE de l'art moderne du 20e siècle. Peut-être aussi une des oeuvres sur lesquelles on a le plus écrit. Si le sujet vous intéresse, c'est très facile de creuser très loin. Je vous en parle parce que The Sartorialist vient de publier cette photo, qui me rappelle encore une fois à quel point la mode et les beaux arts peuvent bien communiquer et s'entremêler (on se rappelle de la dernière collection de McQueen) :

9.3.11

Le Keffieh Made in Palestine


Lors de ma lecture d'un des anciens numéros de mon cher biannuel WORN, je suis tombée sur un article que j'attendais depuis longtemps. Je ne m'attendais pas à le trouver dans un magazine de mode. Merci d'exister, WORN. "Political Coverage The history of Keffieh and the effects of cultural outsourcing" se penche sur l'appropriation culturelle du foulard palestinien par les occidentaux à la recherche d'articles de mode, et sur la disparition de la production locale au profit de l'exportation chinoise moins coûteuse. C'est le seul qui traite autant du phénomène de mode (ammené par les hipsters ou les étudiants engagés? En tout cas dans mon milieu la réponse est claire) que du conflict de délocalisation de la production, et fait réfléchir sur la portée symbolique actuelle du port du foulard.




Je porte le même Keffieh depuis 2005, et pour moi son passage à travers le temps prouve que son importance symbolique a gagné sur l'industrie du marketing de la mode. Évidemment, le foulard reste un élément de style à proprement parler, et on pourrait presque dire qu'il fait maintenant partie intégrante de ma personnalité, mais là n'est pas sa fonction primaire. Malheureusement, je ne crois pas qu'il provienne d'une manufacture palestinienne (je doute même que l'on en retrouve à Mtl) mais au moins je ne l'ai pas acheté au Urban Outfitters. 

Ici à droite je vous ai retrouvé un article que j'avais gardé d'une revue culturelle francophone à Barcelone (pilote urbain) en 2008, au moment du boom de la commercialisation du keffieh, qui trace les grandes lignes de l'arrivée du foulard sur les podiums signé Nicolas Ghesquière pour Balenciaga.

L'article du WORN pointe vers le court documentaire Made In Palestine heureusement disponible en streaming via une émission d'Al Jazeera. Plus bas. Les internets sont remplis d'articles d'opinion sur le sujet, mais le documentaire vaut vraiment le détour.

7.3.11

Les pronomades d' HELMO


Les photomontages les plus inspirants que j'ai vu depuis longtemps.

''Helmo, c'est Thomas Couderc et Clément Vauchez.
Nous sommes graphistes. Nous concevons des affiches, des livres,
des signalétiques, des images, un peu de typographie...
Nous pensons aussi par moments des interventions a l'échelle du corps
ou de bâtiments... Le champ du graphisme est large.''




portraits d'histoire de l'art africain: Philippe Koudjina, photographe


Voici des extraits du documentaire Photo Souvenir sur l'oeuvre d'un photographe qui n'a jamais réussi à recevoir de reconnaissance chez les européens. Le marché de l'art occidental (le marché africain étant quasi-inexistant) ne connait que deux noms de photographes africains (Malick Sidibé et Seydou Keita), alors que ceux-ci ne sont en réalité que des exemples parmis la multitude de pratiques similaires dans les pays sub-sahéliens. Malick Sidibé a reçu le Lion d'or de Venise en 2007, expose partout dans le monde et vend ses tirages pour des centaines de milliers d'Euros. Philippe Koudjina mendie à Niamey, aveugle et infirme.

Court exposé, je laisse le vidéo parler cette fois-ci.



À partir de la moitié du vidéo, vous comprendrez un peu mieux les machinations des marchands d'art pour créer une rareté qui ne reflète pas du tout la réalité des pratiques.

3.3.11

Artiste à découvrir: David Gomez

ELLE Magazine - Michele Manceaux - Sept-15-1966

David Gomez est un illustrateur et photographe barcelonnais. Son coloriage enfantin géométrique sur des figures iconiques de magazines et pochettes de vinyls est inspiré de l'unicité et l'individualité tribale. Un peu LadyGaga-esque? C'est à mijoter. Quoi qu'il en soit, je crois que personne ne peut résister à l'appel des triangles fluos depuis quelques temps. Voici la belle découverte de la semaine via le blog de NastyGal (qui l'aurait cru?)

BROS - The Time - Recorded at Sarm West studios - London - 1989.

Paris Match - Sophie Lauren. 1955

Paris Match - Audrey Hepburn - 1955