9.3.11

Le Keffieh Made in Palestine


Lors de ma lecture d'un des anciens numéros de mon cher biannuel WORN, je suis tombée sur un article que j'attendais depuis longtemps. Je ne m'attendais pas à le trouver dans un magazine de mode. Merci d'exister, WORN. "Political Coverage The history of Keffieh and the effects of cultural outsourcing" se penche sur l'appropriation culturelle du foulard palestinien par les occidentaux à la recherche d'articles de mode, et sur la disparition de la production locale au profit de l'exportation chinoise moins coûteuse. C'est le seul qui traite autant du phénomène de mode (ammené par les hipsters ou les étudiants engagés? En tout cas dans mon milieu la réponse est claire) que du conflict de délocalisation de la production, et fait réfléchir sur la portée symbolique actuelle du port du foulard.




Je porte le même Keffieh depuis 2005, et pour moi son passage à travers le temps prouve que son importance symbolique a gagné sur l'industrie du marketing de la mode. Évidemment, le foulard reste un élément de style à proprement parler, et on pourrait presque dire qu'il fait maintenant partie intégrante de ma personnalité, mais là n'est pas sa fonction primaire. Malheureusement, je ne crois pas qu'il provienne d'une manufacture palestinienne (je doute même que l'on en retrouve à Mtl) mais au moins je ne l'ai pas acheté au Urban Outfitters. 

Ici à droite je vous ai retrouvé un article que j'avais gardé d'une revue culturelle francophone à Barcelone (pilote urbain) en 2008, au moment du boom de la commercialisation du keffieh, qui trace les grandes lignes de l'arrivée du foulard sur les podiums signé Nicolas Ghesquière pour Balenciaga.

L'article du WORN pointe vers le court documentaire Made In Palestine heureusement disponible en streaming via une émission d'Al Jazeera. Plus bas. Les internets sont remplis d'articles d'opinion sur le sujet, mais le documentaire vaut vraiment le détour.






www.thekuffiehproject.org est le seul endroit où l'on peut se procurer un Keffieh made in Palestine, directement de la seule manufacture locale encore en fonction.

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire